Premier semestre 2022: Le podium du crowdequity italien

Le rapport Startups Wallet pour le premier semestre 2022 met en évidence les trois catégories les plus populaires en crowdequity italien.

2021 a été synonyme de forte reprise économique pour l’Italie enregistrant une augmenetaion de 6.6% du PIB a augmenté de 6,6 %, dépassant ainsi l’estimation de la NADEF (prévision du ministère des finances italien)(en italien) pour 2021. 

Malgré une quatrième vague de Covid-19 et la hausse des prix du gaz naturel et de l’électricité ayant ralenti le rythme de la croissance (voir source (en italien)), l’analyse menée par l’ISTAT (en anglais) prévoit un maintien de la croissance en 2022 (+2,8 %) et en 2023 (+1,9 %), mais à un rythme plus lent qu’en 2021. 

Les catégories les plus performantes au premier semestre 2022

Grâce aux données collectées quotidiennement Startups Wallet est en mesure de quantifier la part du financement participatif dans l’économie italienne.

Au premier semestre 2022, pour l’ensemble du crowdfunding italien (actions, prêts, immobilier) ce sont 124,3 millions d’euros de capitaux qui ont été levés.

L’equity crowdfunding, hors immobilier, a totalisé 31,8 millions d’euros pour 5 023 investissements. Il se caractérise par un excellent taux de croissance ces dernières années, notamment grâce à l’extension de cette opportunité à toutes les PME.

Les catégories les plus performantes en equity sont :

  • l’alimentation et les boissons avec un capital levé dépassant 7,7 millions d’euros et 905 investisseurs gagnés;
  • la finance et la finance alternative atteignant un capital levé de plus de 4,9 millions d’euros et un total de 382 investisseurs;
  • le sport et le divertissement dépassant 3,2 millions d’euros avec un total de 1 236 investissements. 

Nourriture et boisson

Après deux ans de pandémie, le secteur agroalimentaire italien est tiraillé entre l’inflation, la hausse des coûts des matières premières et le risque d’un ralentissement de la consommation intérieure. 

Pourtant, les signes positifs ne manquent pas, de l’arrivée des investissements du PNR à la croissance continue des exportations. Pendant ce temps, les entreprises agroalimentaires italiennes se concentrent sur la santé et la durabilité : la tendance étant  la santé et le bien-être (une catégorie que nous avons identifiée chez Startups Wallet et sur laquelle nous publierons bientôt un rapport dédié), le goût et les nouvelles combinaisons d’ingrédients, ainsi que la territorialité (le fameux km 0) et les emballages durables.

Les exportations italiennes continuent de montrer un signe positif, notamment en ce qui concerne la zone hors UE (moins pénalisée par les effets de la guerre en Ukraine), allant jusqu’à représenter 42,6 % des exportations italiennes de produits alimentaires en 2021.
Le marché américain ayant enregistré une augmentation de 14% par rapport à l’année précédente. (voir source

Le nouvel observatoire de Cerved, le Cerved Marketing Intelligence, a présenté l’étude ‘Trends and prospects of the Food & Beverage market’ pour 2022.

En Italie, le secteur de l’alimentation et des boissons a bien résisté à l’impact de Covid (+0,8% en 2020 par rapport à 2019) par rapport à l’effondrement de l’ensemble de l’économie (-8,9%). En effet, les prévisions pour l’année en cours font état d’une nouvelle croissance du marché (+6,3 % par rapport à la période pré-Covid). Quant aux canaux de vente, la grande distribution alimentaire devrait continuer à se consolider (+4,7 % sur 2019 et un chiffre d’affaires cumulé proche de 100 milliards d’euros), suivie par le discount (+19,8 % sur la période triennale 2022-2019), et un e-commerce, qui triplera sa valeur de marché.

Il s’agit de perspectives réjouissantes pour un secteur en pleine transformation, où la transition vers une économie à émission zéro et de la forte hausse du prix des matières premières. 

L’alimentation et les boissons a été la catégorie la plus performante au cours du premier semestre 2022, avec un capital levé de plus de 7,7 millions d’euros provenant de 905 investissements.

Voici quelques unes des campagnes ayant connu le plus de succès : 

Tout d’abord, Tulips, le premier supermarché purement en ligne d’Italie, qui s’est conclu avec succès sur la plateforme CrowdFundMe avec un capital levé de  3,8 millions d’euros et 208 investisseurs. C’était là sa deuxième campagne de crowdfunding, lancée quelques années après sa première campagne de crowdfunding en actions, également sur crowdfundme (on constatera la croissance exponentielle de sa valorisation, passée de 2 millions d’euros à environ 15 millions d’euros).

Nous trouvons ensuite Frankly Bubble Tea & Coffee, la première chaîne de Bubble Tea en Italie, conclue sur la plateforme Mamacrowd avec un capital dépassant 1,4M€ grâce à 114 investisseurs.

Il y a ensuite la campagne lancée par Soul-k, une entreprise B2B de food-tech et une plateforme professionnelle de cloud cooking, lancée sur Mamacrowd et qui s’est conclue par un capital de 774 111 € et 72 investisseurs gagnés.

Finance et finance alternative

En Italie, en effet, les banques jouent un rôle prépondérant dans les relations avec les entreprises et l’ouverture au marché des capitaux est limitée. C’est pourquoi nous parlons souvent de finance “bancaire”, un modèle structurellement faible et fortement procyclique qui tend à accroître l’offre de prêts aux entreprises en période d’expansion économique et à la rationner en période de ralentissement. 

Or, grâce notamment au développement du secteur fintech, des solutions alternatives d’accès au crédit sont apparues. Elles relèvent de ce qu’on appelle la finance alternative, en ce sens qu’elles représentent une option complémentaire au canal bancaire “traditionnel”.

En tirant parti de l’innovation technologique et de la désintermédiation du crédit, la finance alternative vise à répondre aux besoins de liquidité du système par une plus grande ouverture au marché des capitaux.

Avec la crise du Covid-19, de nombreuses entreprises se sont retrouvées à court de liquidités et dans ce cas, la finance alternative a joué un rôle clé en offrant plus d’outils pour accéder au crédit.

Deux exemples de réussite italienne méritent d’être mentionnés : Scalapay et Satispay, qui sont devenus des licornes ou presque de la fintech italienne. 

Scalapay a en effet été la première fintech italienne à lancer la formule de paiement “buy now, pay later“, donnant la possibilité de différer le paiement en trois échéances, sans intérêt pour le client final, en ligne et en magasin. En deux ans, Scalapay a levé 700 millions de dollars de fonds auprès de partenaires et d’investisseurs institutionnels tels que Tiger Global, Baleen Capital, Woodson Capital, Fasanara Capital et Ithaca Investments. Le dernier cycle de financement (février 2022) a permis de lever 497 millions de dollars en fonds propres dans le cadre du cycle d’investissement de série B.

Satispay est un système de paiement mobile indépendant des cartes de crédit et de tout circuit traditionnel. Il est sur le marché depuis 2015 et aujourd’hui, avec 2,3 millions d’utilisateurs (en croissance constante : 2 000 nouvelles inscriptions chaque jour) et plus de 175 000 commerçants dans le réseau, il est déjà la référence en matière de paiements mobiles et wearables, représentant 30% de l’ensemble du secteur. En levant 155 millions de dollars cette année avec un tour de table de série A il a ainsi atteint une valorisation de 700 millions de dollars. 

Du crowdfunding aux minibons, du règlement des factures commerciales sur des plateformes web au prêt direct (favorisé par les fintechs), l’accès au crédit est facilité. 

Plusieurs campagnes ont été couronnées de succès au cours de ce premier semestre 2022 en termes de capitaux levés et de nombre d’investisseurs dans le domaine de la finance alternative et du financement.

Soulignons d’abord la campagne lancée par Innovative-RFK, une holding industrielle qui combine les rendements élevés typiques des investissements dans les PME à forte croissance avec la flexibilité d’une société cotée en bourse. Elle a atteint plus de 4,5 millions d’euros sur Mamacrowd, en séduisant 59 investisseurs et continue de lever des fonds !

Il y a ensuite la campagne de Biovalley Investments Partner S.p.A., un groupe industriel intégré spécialisé dans les investissements dans le secteur Bio High Tech et dans les entreprises innovantes opérant sur les marchés des sciences de la vie, de la médecine et du numérique.

Elle a conclu sa campagne en levant un capital de plus de 1,7 million d’euros grâce à 72 investisseurs sur la plateforme CrowdFundMe.

Il convient également de mentionner la campagne lancée par Edibeez S.r.l., qui, avec ses titres BeBeez.it et Crowdfunding Buzz, est le premier éditeur spécialisé dans les informations et les services relatifs aux transactions de capital privé et de finance alternative. Avec un objectif de 200 000 euros, elle a atteint 400 000 euros de capitaux provenant de 56 investisseurs sur CrowdFundMe.

Enfin, il y a aussi la campagne lancée par EvenFi Ventures S.r.l., un véhicule d’investissement pour une opération de financement destinée à Criptalia S.r.l., l’opérateur italien de portail fin-tech actif en Espagne, au Portugal et en Italie. La campagne a été lancée par WeAreStarting et a atteint jusqu’à présent (18 juillet 2022) un capital levé de 380 500 €, séduisant 148 investisseurs. 

Sport et divertissement 

Le sport en Italie représente 78,8 milliards, soit 3 % du PIB. Le chiffre est donné par l’Observatoire sur le système sportif lancé par Banca Ifis, en réponse à la demande de l’Union européenne de mesurer la dimension économique et sociale du sport, qui met en évidence une reprise des revenus par rapport aux 66,3 milliards en 2020.

Le retour du public aux manifestations sportives, la reprise des activités amateurs et de loisirs et la réouverture des piscines, gymnases et centres sportifs ont permis une reprise, bien que partielle, des recettes du secteur en 2021. (voir source (en italien)).

Le divertissement est l’une des principales activités dans la sélection de médias numériques des Italiens. Selon les données Comscore de janvier 2022, 39 millions d’utilisateurs (96,2 % de la population numérique italienne) accèdent aux sites ou aux applications mobiles de la catégorie “divertissement”.

Cela permet d’affirmer que l’Italie est l’un des marchés ayant le plus haut niveau de pénétration du divertissement en ligne, avec le Brésil (97,9%), l’Espagne (97%) et les États-Unis (96,3%) (voir source (en italien)).

Dans le domaine du sport et du divertissement, c’est un total de 3,2 millions d’euros pour un total de 1 236 investissements qui ont été collectés.

La campagne qui s’est le plus distinguée dans cette catégorie est celle lancée par Rockin’1000, une communauté internationale de mille musiciens jouant en même temps. Elle a atteint 831 342 € au premier semestre 2022 et s’est terminée avec un capital total de 999 997 €, remportant l’adhésion de 166 investisseurs, sur Mamacrowd. Vient ensuite la campagne de l’équipe de football du FC CLIVENSE, qui a lancé sa campagne sur la plateforme BacktoWork, atteignant un capital de 718 276 € généré grâce aux nombreux investisseurs qui ont choisi de soutenir le projet, soit 647 investisseurs. Enfin, c’est la campagne de Wikipoint, une plateforme b2b qui amène les entreprises (grandes et petites) dans le métavers, qui s’est terminée sur Mamacrowd avec un capital total de 672 221 € et 355 investisseurs.

Avatar for startupswallet

startupswallet

Read Previous

Intervista a Francesco Berardi, founder di BUONAPPETITO

Read Next

Premier semestre 2022 : Le podium du crowdfunding immobilier italien

Leave a Reply