Crowdsourcing ? Définition #4

Le crowdsourcing est le recours par les entreprises à un nombre conséquent ("crowd") de tiers dans le processus de création

Le terme crowdsourcing, que l’on peut traduire par “production participative” ou encore “externalisation ouverte” apparait en 2006 sous la plume de Jeff Howe et Mark Robinson du magazine Wired comme une réponse au terme d'”outsourcing” (ou externalisation) alors en vogue.
Il ne s’agit plus ici de délocaliser la production, mais de faire appel à des prestataires externes.

Comment fonctionne le crowdsourcing ?

La mission du crowdsourcing est d’exploiter le potentiel collaboratif du web en invitant une entreprise à la conception participative (intelligence collective) d’un nouveau produit ou service, sur la base des besoins réels des clients potentiels. L’open source – qui ne concerne que le développement partagé de logiciels – utilise également le même principe.
Mais contrairement à l’open source, cependant, le résultat obtenu reste entre les mains de l’organisateur de l’initiative de crowdsourcing.

Exemples de crowdsourcing

Facebook : en 2008, Mark Zuckerberg a demandé l’aide des utilisateurs afin que la version de Facebook soit disponible dans près de 100 langues.

Wikipédia : il s’agit de la plus grande œuvre encyclopédique écrite par l’homme, et son application fait l’objet d’un crowdsourcing quotidien.

Jeux vidéo et applications : ils ont été parmi les premiers à faire appel à l’intelligence collective pour recueillir des commentaires sur les versions bêta et apporter des améliorations.

Un exemple désormais célèbre est celui de Moovit, un projet d’une startup israélienne dont le crowdsourcing a permis de créer une application qui fournit les horaires des transports publics et des informations sur le fonctionnement de plus de 3000 villes dans 102 pays.

Les quatre règles de base d’une campagne de crowdsourcing

  1. Décrivez précisément la forme du projet.
  2. Réfléchissez à la manière de présenter le projet, en le rendant attrayant.
  3. Créez une communauté active 
  4. Insistez sur les perspectives commerciales concrètes du projet, dont les utilisateurs feront toujours partie intégrante et active.

Différences entre le crowdsourcing et le crowdfunding

Crowdsourcing et crowdfunding font tous deux appel à la participation collective et peuvent être considérés comme des modèles d’entreprise participatifs.

Le crowdsourcing réside dans le partage et l’organisation virtuels du contenu par les utilisateurs, la “foule” interagissant avec un projet par une approche participative et interactive. Ainsi, création et réalisation deviennent plus difficilement différenciables.

Le crowdfunding, quant à lui, repose sur la participation financière des utilisateurs. Il y a généralement une transaction minimum (investissement minimum). Chaque plateforme impose un investissement minimum différent.

En résumé, le crowdsourcing repose sur la collaboration intellectuelle des utilisateurs, tandis que le crowdfunding repose sur la collaboration financière.

 

Sources 

The Rise of Crowdsourcing | WIRED

Avatar for startupswallet

startupswallet

Read Previous

Minibons ? Définition #3

Read Next

Intervista al CEO di Birrificio 620 PASSI, Andrea Menegon

Leave a Reply